Creation Top Image_AdK

© Andréa de Keijzer

  • English
  • Français

Vers programme d’études

« L’improvisation m’a permis de savoir comment mon corps aime bouger confortablement et de reconnaître mes propres habitudes de mouvement. » – Juana María Galindo Torres, diplômée, de Bogotá, en Colombie

Processus de création

Dans ce cours, les danseurs examinent de nouveaux concepts et de nouvelles pratiques reliés à la création chorégraphique. Il est conçu pour faciliter le parcours individuel et collectif des étudiants dans le processus de création, de la conception à la création, aux répétitions, à la présentation et à l’évaluation de leur travail.
Les professeurs du cours dirigent des discussions au sujet des choix esthétiques et des méthodes pratiques de création. Ces classes offrent une expérience concrète pour les danseurs et visent à stimuler la réflexion créative au moyen de la recherche, la pratique physique, l’observation, l’analyse, la discussion et la documentation.
Les étudiants examinent le processus de création en utilisant l’improvisation libre et structurée pour créer des chorégraphies pour solo, duo et de groupes. Pendant le cours, ils développent leurs habiletés analytiques et descriptives pour pouvoir discuter du travail observé et donner des critiques à leurs collègues.
Ils commencent à définir leur point de vue artistique, défendent leurs valeurs, aiguisent leur esprit critique et cultivent leur capacité de prendre des risques créatifs. Ils développent aussi des connaissances pratiques reliées aux éléments techniques et à la production d’un spectacle, ainsi qu’à découvrir leur sensibilité musicale et sonore et savoir comment intégrer ces éléments dans leurs créations.

« Je n’ai jamais été encouragée à penser autant – penser à ce qui est nécessaire pour moi, à ce qui fonctionne le mieux pour moi, et me rendre compte que deux corps ne seront jamais pareils. » – Léa Lavoie‐Gauthier, diplômée, de Ste-Marguerite du Lac Masson, au Québec

En troisième année, les étudiants doivent créer et présenter au public une chorégraphie originale ; du temps est alloué en classe à cet effet, mais les étudiants devront probablement passer beaucoup de temps en dehors des heures de cours pour terminer de créer leur chorégraphie.

« Lorsque nous créons nos propres pièces, la possibilité de faire des erreurs sans pression est très utile ; nous pouvons vraiment explorer, et c’est une expérience d’apprentissage très importante. » – Vanessa Faria, diplômée, de Toronto, en Ontario

Même pour les danseurs qui n’aspirent pas à devenir chorégraphes, le processus de création et production de leur œuvre chorégraphique rehaussera leur compréhension des réalités jointes à leurs obligations professionnelles comme interprètes et contribuera au développement d’une pratique créative rigoureuse.

Les étudiants sont encouragés à :

  • développer leur habilité à parler et écrire de façon articulée au sujet de leur art avec d’autres danseurs, collaborateurs et avec le public
  • comprendre la relation entre la musique/le son, les autres éléments de conception scénique et la chorégraphie/la production en danse
  • reconnaître l’importance de la collaboration
  • développer leur sens de l’organisation
  • apprendre comment travailler de manière constructive avec des délais fixes et sous pression

« Dans le cours de processus créatif, je me sens beaucoup moins limité en termes de ce que je peux faire au niveau créatif du fait d’être entouré par tant de chorégraphes qui partagent leur propre processus si ouvertement. » – William Hamilton, diplômé, de Sudbury, en Ontario

Improvisation

« En venant au programme, l’improvisation me faisait un peu peur ; maintenant je trouve que c’est thérapeutique. Elle améliore mon vocabulaire gestuel et mon « troisième œil » de la danse. J’avais peur de me mettre dans un état vulnérable en improvisant ; le PFP m’a donné la confiance qu’il faut pour montrer ma vulnérabilité. » – Colby McGovern, diplômé, de Grande Prairie, en Alberta

Ce cours offre aux danseurs l’occasion de participer au processus de création et de donner forme à leurs instincts physiques et émotionnels.

Le cours offre une atmosphère qui sollicite la créativité des étudiants sans jugement, ce qui leur permet de découvrir des mouvements qui proviennent de leurs propres impulsions, et de trouver, d’isoler et de pratiquer des éléments de composition par des structures d’improvisation, en vue de faire évoluer leur écriture personnelle.

Les étudiants font des découvertes physiques, personnelles, émotionnelles et psychologiques, tout en développant leur sensibilité, leurs aptitudes d’écoute, une meilleure expression corporelle, leurs qualités d’interprètes et leur talent de chorégraphes. Ils sont amenés à prendre des risques créatifs et à explorer des vocabulaires de mouvement moins familiers pour découvrir de nouvelles façons de bouger et de travailler la voix.

« L’improvisation m’a aidé à créer de nouvelles pièces, à oublier ma technique et commencer par une large palette de mouvements improvisés pour créer de nouvelles phrases de mouvement pour ma chorégraphie. » – Natalia Lisina, diplômée, de Kazan, en Russie

Contact Improvisation

« Le contact improvisation m’a donné une nouvelle façon de me connecter aux autres. Avant j’avais l’impression d’être jugée beaucoup plus. Par le contact improvisation, il maintenant clair que nous travaillons tous ensemble ; il y a plus de connexion entre nous et nous avons plus confiance en nous. » – Melissa Watt, diplômée, d’Edmonton, en Alberta

Ce cours explore un style et une technique basés sur l’improvisation, où les étudiants soutiennent et utilisent le poids de leurs corps et celui des autres danseurs en mouvement. Développée par l’artiste en danse Steve Paxton dans les années ’70, la danse contact improvisation est traditionnellement présentée en duo.

L’étudiant apprend notamment comment toucher, tomber, soulever, s’appuyer, glisser, contre-balancer et supporter le poids d’une autre personne. L’atmosphère de ces classes se définit par le sens du partage, la coopération, l’égalitarisme et l’informalité. Cette technique est un outil important pour les danseurs qui seront amenés à faire du travail de partenaire en chorégraphie.

« Le contact improvisation m’a certainement aidé à mieux connaître mes camarades de classe, mais aussi à mieux connaître mon propre corps, et comment il fonctionne en relation à d’autres corps. » – Stuart Wright, diplômé, de Toronto, en Ontario

Travail de partenaire/danse contact

Les classes de travail de partenaire/danse contact continueront le travail axé sur la technique et l’esthétique du cours de Contact Improvisation.

« Pouvoir venir à l’école et faire du contact improvisation et de l’improvisation tous les jours m’a donné la possibilité de m’exprimer quotidiennement, ce que j’apprécie énormément. » – Vanessa Faria, diplômée, de Toronto, Ontario

Les aptitudes qui seront développées dans ce cours incluent : une réponse articulée et sophistiquée au point de contact ; un mouvement à multi-niveaux ; une reconnaissance accrue des possibilités d’utiliser l’élan du corps par l’ancrage, l’envol, la gravité et le souffle ; une plus grande utilisation des éléments des techniques d’élévation ; l’envol par la propulsion ; le transfert de pois et « danser l’impulsion avec son partenaire » ; l’aise dans le contact et sans le contact ; la composition ; la présence.

« Le contact improvisation m’a montré comment apprécier la spontanéité du moment et célébrer les accidents, et accepter de ne pas vraiment être en contrôle. Je me rends compte à quel point ces moments spontanés sont magiques. » – Danah Rosales, diplômée, de Toronto, Ontario